Pour répondre à sa volonté d’une gouvernance multilatérale, et afin de bénéficier de l’expertise des acteurs du livre déjà reconnus, le commissariat général a proposé de renforcer cette gouvernance par la constitution de groupes de travail multilatéraux, pour piloter chacun des axes du plan d'actions structurant le projet. 


UN GROUPE DE TRAVAIL PAR AXE DE PRÉPARATION 

Les groupes de travail ont pour vocation de porter les projets engagés et de suivre leur mise en œuvre en vue de leur présentation lors des États généraux, qui se dérouleront à Tunis en marge du Sommet des chefs d’États prévu en novembre 2020. Ils peuvent jouer un rôle dans l'orientation des projets et dans l'éditorialisation et la préparation des contenus. Leur rôle est également de communiquer autour du projet afin de sensibiliser une communauté la plus large possible, et de fédérer les professionnels du livre en langue française autour de cette initiative.

Les groupes de travail ne sont pas figés a priori, l’objectif étant de constituer un groupe de personnes engagées et investies, représentatif de la diversité du secteur du livre en langue française. S’il n’y a pas de nombre maximum de membres, un trop grand groupe risquerait de compromettre son efficacité rendant plus difficile les échanges et les possibilités de réunions au complet (y compris à distance). 

S’il n’existe pas de « critère » pour en être membre, on privilégiera néanmoins des membres représentant des organisations ou associations professionnelles couvrant différentes zones géographiques de la francophonie.

À ce jour, la constitution des groupes de travail est la suivante :

  • Groupe de travail axes 1 et 2 (groupe commun) - en cours de constitution

  • Groupe de travail axe 3

  • Groupe de travail axe 4 - en cours de consultation