Le quatrième axe du plan d'action vise à développer la conscience de la richesse et de la diversité de la création interllectuelle et littéraire en langue française particulièrement auprès des jeunes. Lier éducation et culture constitue un des enjeu majeur de ces États généraux.


Le rôle de l'Éducation dans l'accès à la lecture et au livre est primordial pour en garantir l'accès à tous. Au delà de l'accès indispensable au livre scolaire, garant de la qualité des apprentissages, l'ouverture culturelle au livre comme vecteur des cultures, de l'imaginaire, d'aventures, de découvertes et de réflexion est indispensable à l'école. 
Parallèlement, contribuer à renouveler la vision de la francophonie fait aussi partie des objectifs de ces États généraux. C'
est par les jeunes que cette évolution sera possible. Dans cette optique, le Commissariat général a proposé : 

  • L'établissement d'un corpus d'oeuvres littéraires en langue française commun, à présenter aux élèves de 15 à 25 ans comme suggestions de lectures dans le cadre de leur cursus scolaire. Travail collaboratif conduit par des universitaires spécialistes des littératures de langues françaises, ce projet intègre une réflexion sur l'accessibilité des oeuvres et constitue à ce titre un véritable laboratoire des propositions des États généraux.

Dans la dynamique des États généraux, l'Institut français contribue également, en partenariat avec l'Unesco, et avec le financement de l'Agence française de développement, à la mise en oeuvre du projet Ressources éducatives : 

  • La composante "Lire pour apprendre", confiée à l'Institut français vise à promouvoir et développer la littérature de jeunesse au service des apprentissages en Afrique subsaharienne francophone.

Statut du thème : Ouvert

Projets participatifs